Rencontres de Rome en 2012 : témoignages

Du 28 décembre 2012 au 2 janvier 2013, nous étions près de 40 000 jeunes venus des 4 coins de l’Europe pour la 35° rencontre européenne : ensemble, nous avons prié et réfléchi à « une nouvelle solidarité » avec la communauté de Taizé dans la ville de Pierre et Paul, à Rome.

 

Psallitedeo a organisé cette année le départ de 2 bus : 115 pélerins venus de Dax, Pau, Agen, Albi, Toulouse, Perpignan, Montpellier, Nimes. Nous étions une quarantaine à partir de Toulouse.

 

Voici deux témoignages de jeunes qui ont vécu à Rome leur première rencontre européenne :

 

« De Rome, je garderais, avant toute autre chose, un souvenir profondément ému de l'accueil chaleureux et bienveillant qui nous a été fait. Lors de l'arrivée sur Rome, tout était confus, nous ne savions pas où aller, nous n'avions pas de logement et pas beaucoup dormi dans le bus non plus ! Je me rappelle m'être sentie un peu frustrée à l'arrivée sur Rome, car nous n'étions qu'une masse, et nous n'étions pas réellement accueillis, on suivait un peu hagards les instructions que l'on nous donnait. Quand enfin nous avons eu notre paroisse attribuée, la route était encore longue, mais lorsque nous sommes arrivés à l'endroit, quelle joie. Quel bonheur ! On était attendu, on était accueilli, des sourires, des bras grands ouverts, loin de la foule et de la frénésie. C'est là que pour moi ont commencé les rencontres. Avec ces paroissiens, Don Simone et mes compagnons de route. La suite n'en a été que plus belle."

 

J'étais, avec 5 autres filles, logée chez une femme nommée Luisella, dans son appartement modeste mais si chaleureux. La bonté même se lisait sur son visage, la tendresse d'une mère aussi, la générosité sans borne. Qu'elle soit bénie pour son accueil et son immense gentillesse. Je garderai en mémoire également la ville de Rome, berceau de la chrétienté, qui à elle seule chante et loue la Parole du Seigneur, de par ses églises, ses basiliques toutes plus belles, plus grandioses les unes que les autres.

 

La prière de Taizé, si simple, si pure, prenait une autre dimension dans ce décor gigantesque. Les chants emplissaient ces immenses espaces, habitaient ces endroits, ajoutaient une touche superbe à l'ensemble. Ces bâtiments, fleurons de l'art Baroque, ne s'en trouvaient que sublimés, car la prière leur rendait leur fonction première et véritable, leur pouvoir spirituel. Souvent je me disais "que l'Homme doit aimer Dieu, pour qu'il ait bâti quelque chose d'aussi beau, d'aussi grand, d'aussi fort !".

 

Évidemment, je me souviendrais aussi de toutes les merveilleuses rencontres que j'ai faites là-bas, des jeunes de toute l'Europe, catholiques, protestants ou orthodoxes. Elles renforcent en moi un peu plus chaque jour l'idée d''une seule et même Communion, d'une confiance mutuelle, d'une prière universelle vers un Dieu amour, un Dieu unissant les hommes au-delà des différences.

 

Je souhaite à chacun de vivre cette expérience, spirituelle mais surtout humaine ! Nous ressortons grandis, et plus riches encore que nous sommes venus de ce pèlerinage de confiance. »

 

« C’était pour moi très impressionnant de voir toutes ces églises remplies d’une atmosphère de paix, d’amour et d’espérance. Cette ambiance m’a permis de me sentir vraiment chez moi. C’était un rassemblement de tous les peuples que le Seigneur a voulu réunir ensemble. J’ai beaucoup apprécié la célébration-fête des nations du 31 décembre et la manière dont la messe du nouvel an été célébrée. Tout cela a rempli mon cœur d’une paix profonde et d’espérance de voir tous ces gens travailler, parler, prier ensemble. Je suis heureuse d’appartenir au Christ et de croire en Dieu. J’espère avoir la chance de faire encore beaucoup de pèlerinage de confiance, comme celui-ci. »

 

Cette année, quelques jeunes bénévoles du secours catholiques d’Albi nous ont accompagné. « Une paroisse d’accueil incroyable. Dieu Amour, présent dans chaque sourire, chaque geste, chaque personne. Des jeunes italiens qui chantent et louent le Seigneur à pleine voix, de tout cœur, une vraie leçon d’espérance. J’ai pu témoigner de mon expérience au Secours Catholique devant 2300 Français : j’espère avoir donné envié à d’autres de s’engager »

 

De plus, 2 jeunes en situation de handicap moteur et 4 jeunes en situation de handicap intellectuels ont pris l’avion, avec des accompagnants, afin de rejoindre Rome. Sur place, Claire, Mathieu, Marie Neige, Laure, David et Nicolas ont vécu les rencontres européennes comme les autres, avec nous … Encore une fois, le succès de cette deuxième expérience a reposé sur la mobilisation des jeunes valides pour accompagner : la différence est source de richesse quand la peur ou la gêne sont surmontées …

 

Voici ci-dessous quelques lignes écrites par des accompagnatrices, au retour des rencontres européennes : « .. . le 31 au soir : normalement notre trinôme n'était pas sensé manger à la paroisse le soir mais il faisait froid et nous étions juste avant à la prière de la basilique San Paolo qui n'était pas loin. Au début, nous pensions manger nos pique-niques dans un coin au chaud de la salle et puis les paroissiens nous ont invités à leurs tables. C'était vraiment convivial : nous étions un groupe original et chacun venait se présenter et discuter avec nous. Il régnait une réelle ambiance de repas familial. Un souvenir que je ne suis pas prête d'oublier, c'est quand on s'est perdues après avoir voulu tester les bus (vu que la plupart des ascenseurs des métros ne fonctionnaient pas) dans la nuit du 29. On a pourtant demandé notre route à différentes personnes.... cela ne nous a pas empêchées de marcher dans la mauvaise direction le long de la longue longue longue avenue Marconi. Tout ça parce qu'en fait l'arrêt de bus "marconi" n'était pas situé à proximité du métro Marconi. Au final il était 23h30 quand nous avons pour la énième fois demandé notre route à un groupe d'italiens : bilan : nous étions à plus de deux kilomètres de notre hôte.... Et là ils ont été d'une gentillesse incroyable: ils ont eux- mêmes appelé une agence de taxi et ont attendu avec nous jusqu'à son arrivée pour ensuite nous aider à traduire. Tout est bien qui finit bien nous étions chez Enza, notre hôte, vers minuit ... ce fut la seconde nuit »

 

« J’ai découvert avec joie la très grande hospitalité des italiens. Que ce soit la femme qui nous logeait, les paroissiens ou les inconnus dans la rue, tout le monde a remué ciel et terre pour nous permettre de profiter pleinement de ces rencontres. Ils ont tout fait pour que le handicap de la femme qui m’accompagnait ne soit pas une barrière qui nous empêche de faire ce qu’on voulait »

 

Psallitedeo est un groupe de jeunes qui se réunit régulièrement le lundi soir pour chanter et prier avec les chants de Taizé. Notre prière se veut simple. Elle laisse une grande place au silence et au chant. Nous prenons souvent un temps de partage autour d'un texte biblique pour une réflexion simple, ancrée dans notre vie quotidienne. Chacun est invité à se joindre à nous, jeune ou moins jeune, pour un moment de partage et de prière, quel que soit le moment de l'année et la fréquence de sa venue. Plus d’infos : www.psallitedeo.org